AGROÉCOLOGIE

familiale

 

Safran Crocus c’est un projet situé à Torrevelilla, un petit village du Bas-Aragon dans la province de Teruel, qui cherche la durabilité aussi bien  dans les pratiques agricoles que dans les sociétés locales de production.

 

Nous avons choisi une culture adaptée aux conditions géologiques et climatiques du terroir. Les sols calcaires et bien drainés de la zone sont parfaits pour cultiver le “Crocus sativus”, qui aime le climat méditerranéen-continental, avec des étés chauds et secs et des hivers froids et plus humides. Nous utilisons efficacement l’eau là où elle est rare, nos plantes ne reçoivent que ce que l’atmosphère leur apporte.

Pour préserver la qualité de la terre, nous effectuons une rotation tous les quatre ans, en la laissant reposer pendant dix ans, et nous améliorons le substrat en ajoutant des engrais naturels.

Nous évitons l’utilisation de produits chimiques, ce qui préserve la biodiversité de nos champs. Nous analysons les espèces présentes dans l’écosystème pour connaître leur interaction avec la culture et, si nous décidons de contrôler la présence de l’une d’entre elles, nous le faisons à la main.

Une autre raison importante de la reprise de la culture du safran dans la région est le retour au travail traditionnel, où la main-d’œuvre principale vient de la cellule familiale. Cela nous a permis de reprendre le contact direct avec la terre et de travailler sur une étendue qui ne va pas au delà de ce que notre effort physique ne peut embrasser..

En fait, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture soutient que ce sont les agriculteurs familiaux qui ont les outils pour pratiquer l’agroécologie.

C’est dans cette perspective que nous avons uni nos mains, Adrian et Jaime Casanova, deux cousins issus d’une famille liée à la terrequi façonnons maintenant le projet AZAFRÁN CROCUS, en cherchant de nouvelles voies qui soient durables sur le plan humain, environnemental et économique en milieu rural.

“Beaucoup de petites personnes,

dans beaucoup de petits endroits,

cultiveront de petits potagers…

qui nourriront le monde.”

Gustavo Duch, “Mucha gente pequeña